In Memoriam Steffi Grant (1er décembre 1923 – 6 Octobre 2019)⁠

Une grande artiste ésotérique et une figure clé dans la réification des visions de Kenneth Grant et la propagation de l’art magique d’Austin Osman Spare.

«La majorité du symbolisme lié au Sabbat médiéval évoque ce lieu astral où les transformations si fréquemment décrites dans la littérature de la Sorcellerie se produisent réellement. Ce plan est le plan des morts décrit dans le symbolisme égyptien, synonyme des royaumes subconscients uniquement vivifiés lorsque l’âme y entre par le conditionnement du sommeil ou des techniques de transe. La transvection, par exemple, est un phénomène astral décrivant comment l’onguent appliqué sur le corps de la sorcière est propice au sommeil et à l’extase. Les solitudes des lieux hauts perchés et déserts, les bosquets cachés ou le courant des ruisseaux toujours éclairés par un clair de lune funeste, le Diable ou Dieu Cornu, incarnation totémique du Désir, qui préside au Sabbat – tous ces éléments fusionnent aux niveaux astraux en libérant un effluvium particulier, ténu mais matériel, qui permet à la sorcière de matérialiser si intensément son rêve qu’il en devient palpable pour les membres présents. La puissance générée par l’incroyable libération d’énergie subconsciente libérée lors du Sabbat facilite la réalisation effective du souhait latent qui surgit de la vague d’hystérie de masse induite par la cérémonie. Des formes définies de croyance et de comportement étaient rompues le jour du Sabbat afin de libérer et d’obtenir la forme d’énergie préconceptuelle qui informe habituellement la croyance. A partir de cette énergie quintessentielle, le Vinum Sabbati était préparé, imbibé et absorbé. «    

~ Kenneth Grant – Hidden Lore, Hermetic Glyphs ~

Art de Steffi Grant : (de gauche à droite)

Vinum Sabbati
Nuit
He Shall Come (Hecate’s Fountain)
Illustration du Livre de la Loi
La Pleine Lune
Ex Libris pour Kenneth Grant